L’APCA veut une politique « ambitieuse » de stockage de l’eau

«Nous ne sommes pas dans une position défensive mais d’ouverture et d’équilibre », a déclaré Luc Guyau, devant Nathalie Kosciusko-Morizet, le 17 décembre lors de la session des chambres d’agriculture. L’occasion, pour le président de l’APCA, de faire passer quelques messages. Sur le dossier de la gestion de l’eau, il attire l’attention sur « les coûts et la faisabilité en particulier pour l’agriculture » de l’atteinte du bon état écologique des eaux à l’horizon, sans en remettre en cause les objectifs.