Déshydratation

L’avenir de la filière luzerne suspendu à la nouvelle Pac 2014-2020

À l’occasion d’une conférence de presse le 12 décembre à Paris, Coop de France Déshydratation a fait le point sur les grands enjeux de la filière luzerne pour les prochaines années. Entre le « plan protéine », la réforme de la Pac et les préoccupations environnementales, la filière luzerne, pouvant pallier en partie le déficit protéique européen, voit son avenir conditionné par les décisions qui seront prises au sujet de la Pac 2014-2020.
«Les agriculteurs sont aujourd’hui dans l’attentisme vis-à-vis de la future Pac », indiquait Jean-Pol Verzeaux, président de Coop de France déshydratation, le 12 décembre en conférence de presse. En 2012, l’article 68 de la Pac, transposé sous la forme du « plan protéines » en France, a permis une aide de 125 euros par hectare de luzerne. Si, d’après le ministère de l’Agriculture, ce plan sera maintenu en 2013, Jean-Pol Verzeaux demande sa pérennisation dans la nouvelle Pac. Mais cela dépendra du budget européen.