Produits laitiers

Le groupe européen à haut niveau sur le lait achève ses discussions

Le cycle des discussions entamées en octobre dernier en pleine crise laitière par les experts à haut niveau de l’UE, sous la présidence de la Commission européenne, en vue d’établir de meilleures relations entre tous les acteurs de la filière touche à présent à sa fin. Il appartient maintenant aux ministres de l’agriculture de l’UE, qui se retrouvent le 27 septembre à Bruxelles (1), de tirer les conclusions de ces douze mois de travaux qui ont mis en évidence des positions difficilement conciliables, notamment sur les règles de concurrence, les instruments de marché et l’étiquetage.
Un ultime projet de texte ayant pour base les recommandations du groupe à haut niveau sur le lait sera présenté par la présidence belge de l’Union aux ministres de l’agriculture. Il n’est pas dans l’intention de la Belgique, qui préside les travaux du Conseil de l’UE, de faire traîner les discussions en longueur. Si un accord à l’unanimité ne parvient pas à être trouvé rapidement par le Conseil agricole, les recommandations seront adoptées en tant que « conclusions de la présidence » soutenues par une majorité d’Etats membres.