Congrès

Légumes de France demande une année blanche bancaire et sociale

Les mesures annoncées par Stéphane Le Foll en septembre dernier pour soutenir les légumiers n'ont pas suffi à les apaiser. C'est dans un climat difficile et sans ministre de l'Agriculture que les producteurs réunis au sein de Légumes de France ont tenu leur congrès les 20 et 21 novembre à Lamotte-Beuvron.

Les légumiers donnent de la voix depuis septembre. Et cela ne semble pas prêt de s'arrêter. Embargo russe, fraises espagnoles en abondance sur les marchés, des conditions climatiques déplorables et des consommateurs qui ne sont pas au rendez-vous… les producteurs de Légumes de France disent « stop ». Son président, Jacques Rouchaussé, demande « une année blanche sur le plan bancaire et social » et l'abrogation du compte pénibilité qui se mettra en place au 1er janvier 2015.