Fruits et légumes

Les atouts de la sélection variétale

Tomate cerise, tomate ronde, pêche nectarine, abricot du Roussillon, melon charentais … Ces variétés ne viennent pas de nulle part. Recherche privée et recherche publique ne cessent de réfléchir à en trouver de nouvelles, pour s'adapter aux goûts du consommateur mais aussi résister aux maladies.

UNE tomate rose et une tomate rouge sont alignées devant le sélectionneur Sylvain Bontems. La première a été imaginée pour coller aux marchés asiatiques, la seconde aux marchés européens. Elles ont le même goût. « Nous produisons des variétés pour nous adapter à la demande en Asie et, pour eux, une bonne tomate aura une chair rose », explique Sylvain Bontems qui travaille pour le semencier suisse Syngenta et sélectionne des variétés depuis 25 ans. Son quotidien consiste à rechercher sans cesse de nouvelles tomates. La création d'une « lignée pure » peut prendre dix à quinze ans.