Les marchés agricoles « s’adaptent avec efficacité aux nouvelles circonstances », selon Bruxelles

La Commission européenne salue, dans ses dernières perspectives agricoles à court terme, la résilience du secteur face à l’épidémie de coronavirus. Mais la crise qui en découle ne sera pas sans conséquences sur les filières. La fermeture des restaurants modifie fortement la consommation : les produits de grande valeur, tels que les viandes de qualité, le vin et les fromages de spécialité connaissent une baisse significative.

Le secteur agricole de l’UE résiste plutôt bien aux nouvelles circonstances découlant de la crise du coronavirus, conclut la Commission européenne dans son dernier rapport sur les perspectives à court terme des marchés agricoles de l’UE publié le 20 avril son rapport. Face au défi sans précédent que constitue l’épidémie de coronavirus pour le secteur agroalimentaire de l’UE, celui-ci, se félicite Bruxelles, « réagit et s’adapte avec efficacité aux nouvelles circonstances, grâce aux mesures prises par la Commission européenne ».