Les meuniers et malteurs tournent au ralenti

FranceAgriMer a, le 15 avril, revu en baisse les utilisations de blé en panification, d’orge en malterie, ces deux secteurs étant confrontés à une chute d’activité à cause du coronavirus. 

Concernant le blé tendre, la panification est estimée à 2,58 Mt en 2019-20 (contre 2,73 Mt précédemment), la biscotterie, biscuiterie, pâtisserie industrielle à 1,15 Mt (contre 1,2 Mt). En orge, la malterie est chiffrée à 255 000 t (contre 300 000 t), l’export de malt à 1,4 Mt (contre 1,435 Mt).