Vin

Les modalités de l’étiquetage des allergènes bien accueillies par la filière

L’adoption formelle par la Commission européenne, le 29 juin, de nouvelles règles d’étiquetage des allergènes dans le secteur du vin a été « saluée » par la filière européenne. Ces dispositions ont été notifiées à l’OMC (1).
Les nouvelles règles prévoient que, à partir de la récolte 2012, seuls les vins dans lesquels resteront présentes des traces de substances potentiellement allergéniques provenant du lait ou de l’œuf (albumine ou caséine notamment), conformément aux méthodes d’analyse et aux critères de détection recommandés et publiés par l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), devront faire l’objet d’un étiquetage, rappellent le CEEV (Comité européen des entreprises vins), le Copa-Cogeca (organisations professionnelles et coopératives agricoles de l’UE) et la Cevi (Confédérat