Filières éthanol et biodiesel

Les projets de Bruxelles inquiètent la filière des biocarburants

Dès le 17 octobre, les filières françaises de l’éthanol et du biodiesel ont réagi aux propositions de révision de la politique de la Commission en matière de biocarburants, en évoquant des menaces sur l’emploi, l’approvisionnement en protéines pour le bétail et l’innovation pour passer de la première génération à la seconde.
Après les propositions de révision de la politique de la Commission en matière de biocarburants, les filières françaises de biocarburants évoquent des menaces sur l’emploi, l’approvisionnement en aliments protéiques pour le bétail, et sur l’innovation.
La filière française du bioéthanol, qui rassemble les producteurs de maïs (AGPM), de blé (AGPB), de betteraves (CGB) et les producteurs d’alcool agricole (SNPAA), estime que le plafonnement à 5% des biocarburants de première génération dans l’objectif européen de 10% d’énergie renouvelable dans
Mots-clés