Les stocks de jeunes bovins en ferme s’alourdissent à 8 900 têtes

Au 3 mai, les élevages français comptaient 8 900 jeunes bovins allaitants en trop par rapport à une année " normale ", a annoncé l’Idele (Institut de l’élevage) lors d’un webinaire le 7 mai. « Il y a quatre jours d’abattage de retard », précise Philippe Chotteau, chef du service Économie de l’institut. Ce niveau de sur-stock reste « relativement raisonnable », tempère-t-il. Mais il pourrait toutefois devenir « préoccupant », car il a « tendance à grossir d’une semaine sur l’autre » : au 19 avril, il était de 4 900 bêtes.