DG Sanco

L’Europe ne peut pas interdire les importations d’OGM

En visite à Paris à l’occasion du colloque organisé par la Société des agriculteurs de France sur les enjeux sanitaires de la production agricole le 24 janvier, Paola Testori Coggi, directrice adjointe de la DG Sanco (direction générale de la santé et de la protection du consommateur) est venu expliquer le pourquoi de la complexité des règles européennes. Et les raisons pour lesquelles les importations d’OGM resteront possibles en Europe.

Selon l’un des chiffres de l’Eurobaromètre sur l’agriculture publié au printemps 2007, « 50 % des Européens souhaiteraient recevoir davantage d’informations sur la sécurité alimentaire et la santé ». Voilà de quoi justifier l’action de la direction générale de la santé et de la protection du consommateur (DG Sanco), qui n’hésite d’ailleurs pas à citer ce résultat. Au service de la protection du consommateur, donc, cette direction doit également jongler avec les pouvoirs politique et économique. Ce qui ne rend pas toujours son action lisible.