L’industrie agroalimentaire française n’en finit plus de s’affaiblir, alerte l’Ania

07.04.2017 - 08:00
-
BB
-
Le secteur agroalimentaire, première industrie de France, a un besoin urgent de « redonner de la valeur à l’alimentation », martèle l’Association nationale des industries alimentaires, chiffres à l’appui. Car le bilan économique 2016, même s’il n’est pas dramatique, s’avère inquiétant.

Après avoir adressé le 16 mars aux candidats à l’élection présidentielle les « 12 propositions de la première industrie de France » pour redynamiser la filière agroalimentaire (1), l’Association nationale des industries alimentaires (Ania), est revenue à la charge le 4 avril. Le bilan économique 2016 de l’industrie agroalimentaire (IAA) n’est pas catastrophique, mais ses marges continuent à s’éroder. En cause, selon l’Ania, la hausse et la volatilité des cours des matières premières, une guerre des promotions dans la distribution et une pression fiscale excessivement forte.

Mots-clés