OGM

L’Italie demande à Bruxelles de suspendre l’autorisation du MON 810

Le ministre de la santé italien demande à la Commission européenne de suspendre l’autorisation accordée à la culture du MON 810 en attendant une réévaluation de ce maïs OGM – le seul cultivé au sein de l’UE.
L’Italie a demandé, le 4 avril, à la Commission européenne de « suspendre d’urgence l’autorisation de mise en culture des semences de maïs MON810 en Italie et dans le reste de l’Union européenne » (1). Dans une lettre adressée à Bruxelles, le ministre de la santé, Renato Balduzzi, appelle à « une réévaluation complète du MON810 selon les dernières lignes directrices de l’UE ». Il souhaite également que ces lignes directrices définissant des mesures de gestion appropriées soient rendues obligatoires pour tous les utilisateurs d’OGM.