L’OABA relance une offensive juridique et citoyenne sur l’abattage rituel

Afin d’obtenir l’étiquetage du mode d’abattage des animaux (avec ou sans étourdissement), l’Œuvre d’assistance aux bêtes d’abattoir (OABA) a relancé une offensive juridique, indique-t-elle dans un communiqué le 10 juin. « L’OABA a décidé d’introduire un nouveau contentieux devant le Conseil d’État et éventuellement de saisir la Cour européenne des droits de l’homme », explique son directeur Frédéric Freund dans une vidéo. Le 19 février 2020, l’ONG a « mis en demeure l’État français » d’appliquer l’arrêt de la Cour de justice de l’UE du 26 février 2019.