Vincent Etchebehere, directeur du développement durable d’Air France

« L’offre de crédits carbone en Europe et en France demeure encore faible »

« L’offre de crédits carbone en Europe et en France demeure encore faible »
DR
La loi Climat impose aux compagnies aériennes de compenser en priorité dans les secteurs forestiers et agricoles européens. Pour Air France, qui compense déjà volontairement l’ensemble de ses vols intérieurs, cette nouvelle étape supposera un fort développement de l’offre française de crédits carbone, mais elle pourrait également faciliter le rapprochement entre les compagnies et l’agriculture française.

Quelle était la politique d’Air France en matière de compensation avant la loi Climat ?

En plus de nos obligations dans le cadre du système européen d’échange de quotas (SEQE), nous compensons volontairement depuis le 1er janvier 2020 l’ensemble des émissions de nos vols domestiques, pour un coût de plusieurs millions d’euros par an.

Mots-clés