L’offre française en vins perd du terrain sur les marchés étrangers, selon la Sopexa

15.10.2012 - 12:00
-
Rédaction Agra Presse Hebdo
-

L’offre française de vin perd du terrain sur les marchés étrangers, a rapporté le 10 octobre l’agence de promotion alimentaire Sopexa, à partir d’une enquête menée auprès de 10 000 distributeurs à l’étranger. Ces distributeurs (importateurs, grossistes, cavistes) estiment pour 57% que leurs ventes augmenteront en volume. Mais pas tant en vins français qu’en vins d’Italie ou de pays émergents, tels le Chili. L’offre française bénéficie pourtant d’atouts, comme l’image, la qualité gustative, la consommation pour de grandes occasions et le développement durable.