Mutagénèse : des projets de texte suscitent une levée de boucliers

Des projets de décret et d’arrêtés concernant la mutagenèse aléatoire in vitro suscitent une levée de boucliers chez les semenciers et les coopératives, face au classement de certains colzas en OGM réglementés. Le Haut conseil des biotechnologies (HCB) exprime pour sa part des réserves juridiques.

« Si ce projet de décret est signé, l’ensemble de la filière colza sera impactée », a souligné le 8 juillet en conférence de presse le président de l’UFS (semenciers) Claude Tabel. Des « problèmes d’organisation » vont se poser : le même type de produit pourra être soumis à la réglementation OGM en France, pas dans les autres pays de l’UE, d’après lui.