Philippe Mauguin, p.-d.g. de l’Inra

« Nous préserverons le patrimoine vivant et scientifique de l’institut »

20.03.2020 - 08:00
-
Propos recueillis par Ivan Logvenoff
-
PRODUCTION
Face à l'épidémie de coronavirus, l’Inrae doit lui aussi s’organiser. Philippe Mauguin, son p.-d.g., détaille pour Agra Presse le plan de continuité d’activité de l’institut, et les apports de celui-ci dans la gestion de cette crise mondiale.

Comment l’Inrae fait-il face à la crise ?

Nous avons mis en place fin février un plan de continuité d’activité, inspiré de celui qui avait été développé en 2019 lors de la pandémie grippale. Nous sommes désormais au stade D de ce plan qui consiste à arrêter tout ce qui peut l’être, en ne conservant que les activités critiques. Pour ces activités, 600 collègues volontaires sont mobilisés avec les autorisations nécessaires, à tous les niveaux hiérarchiques.

Quelles sont ces activités critiques ?