Europe

Nouvelles maladies animales : le Nord de l’Europe dans le collimateur

Un avis politique du Conseil des affaires européennes du Sénat concernant les risques d’introduction des maladies nouvelles (FCO, Schmallenberg…) dans l’Union européenne a été voté à l’unanimité, le 6 décembre. Le Conseil demande à la Commission européenne de saisir l’EFSA (autorité européenne de sécurité des aliments) pour que des investigations soient menées dans le Nord de l’Europe.
«L’aéroport de Maastricht est connu des vétérinaires pour les arrivées de fleurs du Kenya ou d’Amérique latine… et de nuées de moustiques », a expliqué Bernadette Bourzai, sénatrice de la Corrèze, le 11 décembre. Dans un avis politique, voté à l’unanimité le 6 décembre, l’ancienne députée européenne alerte la Commission européenne (CE) sur les risques potentiels d’introduction de nouvelles maladies dans la zone aéroportuaire de Maastricht et dans les zones portuaires du Nord de l’Europe.