Bien-être animal

Nouvelles pressions pour l’interdiction de la castration à vif des porcs

La Commission européenne a donné récemment son feu vert à la commercialisation par l’entreprise Pfizer d’un vaccin permettant de stériliser les porcs mâles. Une étape jugée décisive par les organisations de bien-être des animaux en vue de l’interdiction de la castration à vif, pratiquée notamment en France.

Redoutée par les professionnels, qui craignent un éventuel impact négatif chez les consommateurs de l’utilisation d’une nouvelle substance chimique dans l’élevage, la castration des porcs par vaccination va être désormais possible en Europe. La Commission de Bruxelles a autorisé récemment l’utilisation de l’Improvac. Ce produit est un vaccin permettant de stériliser les porcs mâles. Et donc de réduire la production d’andosténone et de scatole, des substances hormonales qui dégagent une puissante odeur, très désagréable pour les consommateurs.

Mots-clés