Peu à peu, une interprofession apicole française prend forme

Les apiculteurs français sont en train de travailler à la mise en place d’une interprofession. Le 18 janvier, Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, a annoncé qu’une réunion aura lieu le 1er mars. Il souhaite qu’un accord prenne forme. Du côté des professionnels, prudence et optimisme sont de mise.

« Si vous interrogez trois apiculteurs, vous aurez dix positions différentes », ironise Joël Shiro, président du SPMF (1). La filière apicole française est éclatée : en dix ans, le nombre de syndicats est passé de trois à sept. Ces sept syndicats (SPMF, SNA (2), FFAP (3), Unaf (4), les commissions apicoles des syndicats FNSEA, Confédération paysanne et Coordination rurale) doivent se réunir, le 1er mars, pour créer une interprofession apicole française. « Dans quelques jours, il y aura plus de concret. Ça avance bien.