Edwige Duclay, chargée de la coordination du plan chlordécone IV

Phytos : « Le chlordécone ne doit pas être l’arbre qui cache la forêt »

Haut fonctionnaire passée par le ministère de la Transition écologique, Edwige Duclay a été nommée le 5 février à la coordination du plan chlordécone IV. Une mission que cette ingénieure agronome d’origine martiniquaise, architecte de la campagne nationale de la surveillance des pesticides dans l’air, compte mener en entraînant une réflexion plus générale sur la réduction des pesticides.

Quel accueil le quatrième plan chlordécone a-t-il reçu sur le terrain lors des lancements en Guadeloupe et Martinique ?

Le plan a été plutôt bien accueilli localement, ce qui peut être lié au fait que les parties prenantes ont pu participer à la co-construction. La consultation du public a permis de recueillir 1 600 commentaires et 9 000 votes, avec deux tiers des participants qui se sont exprimés favorablement aux stratégies proposées, et moins de 10 % qui s’y sont opposés. Aujourd’hui, les préfets et les parties prenantes sont mobilisés.