Plébiscité, mais mal valorisé, le paradoxe du steak haché

La crise du Covid-19 a accentué la prépondérance du haché sur le marché de la viande bovine, tirant les prix vers le bas. Le point alors que l’interprofession doit bientôt publier ses chiffres sur le coût de production du steak haché.

La semaine du 11 mai, l’interprofession bétail et viandes Interbev devrait communiquer ses résultats sur le coût de production du steak haché, a-t-elle annoncé à Agra Presse. L’aboutissement d’un long travail de transparence lancé avant les États généraux de l’alimentation et rendu urgent par la crise sanitaire du Covid-19. La consommation de steak haché a explosé depuis le début du confinement , au point d’accaparer des pièces de viande " nobles " ou mixtes, normalement vendues en piécé.