Pomme de terre d’industrie : entre hausse des coûts et compétitivité

La filière de la pomme de terre d’industrie, qui regroupe la production de fécule et la fabrication de produits alimentaires (frites, chips, produits déshydratés ou surgelés) prévoit une aggravation de la distorsion entre hausse des coûts de la matière première et concurrence à l’exportation.

« Nous vivons mal ce retour des États généraux de l’alimentation (EGA) », a indiqué Arnaud Delacour, président de l’Union nationale des producteurs de pommes de terre (UNPT), qui est une famille du groupement interprofessionnel pour la valorisation de la pomme de terre (GIPT). L’assemblée générale du GIPT du 17 janvier avait pour thème les EGA et leurs suites. Une conclusion des EGA est en effet la hausse de la valeur des produits, ainsi que la contrainte accrue sur l’utilisation des molécules phytosanitaires.