Pommes de terre : le GIPT réclame une aide d’urgence pour le retrait de stocks

L’interprofession de la pomme de terre GIPT (produits transformés) réclame au gouvernement et à l’UE une aide d’urgence face à des surplus de 450 000 t liés au coronavirus, a-t-elle indiqué le 7 mai. Des alternatives de valorisation des stocks (alimentation du bétail, méthanisation, dons, filière amidon, etc.) ont été identifiées, mais « celles-ci ne pourront être mises en œuvre sans un soutien financier public, évalué aujourd’hui à 35 M€ maximum », selon un communiqué chiffrant la perte de valeur pour la filière à 200 M€.