Décryptage

PPA en Allemagne : la nouvelle équation porcine

18.09.2020 - 08:00
-
YG
-
Avec l’arrivée de la peste porcine africaine (PPA) en Allemagne, 2e producteur et exportateur européen, la filière plonge encore un peu plus dans l’inconnu. Deux jours après la découverte de la maladie, la Chine, principal moteur de la demande mondiale, a bloqué ses importations en provenance d’Allemagne. Une décision qui risque d’alourdir le marché européen de quelque 800 000 tonnes de porc, soit 3 % de la production. Aux Pays-Bas et en France, les cours du porc ont déjà emboîté le pas à un prix allemand en chute libre. L’ampleur de la crise sera notamment déterminée par la question suivante : les autres producteurs européens, Espagne en tête, réussiront-ils à récupérer les marchés allemands en Chine ? Les États-Unis et le Brésil apparaissent particulièrement bien placés. Avec des besoins en hausse à l’approche du Nouvel an, la Chine entend bien continuer à faire jouer la concurrence entre ses fournisseurs.

Redoutée depuis des mois, l’arrivée de la PPA en Allemagne, suivie d’une interdiction d’exporter en Chine, met les filières porcines européennes face à une équation aux multiples inconnues. Au-delà des impacts attendus sur les marchés porcins de l’UE, une question apparaît comme centrale : qui pourra rafler les marchés perdus par l’Allemagne en Chine ? Le point en quatre questions.

Comment peut évoluer l’épidémie de PPA en Allemagne ?