Enquête

Quand circuits courts et supermarché font bon ménage

06.11.2020 - 08:00
-
AJ
-
Deux concepts novateurs de magasins alimentaires ont récemment ouvert en France, qui brouillent les frontières entre les circuits courts et les supermarchés. À Paris, le magasin Ô Fermier vient d’ouvrir ses portes avec plus de 1 300 références en circuits courts. À Noyelle-Godeau (Pas de Calais), c’est un vaste hypermarché Auchan qui accueille en son sein un espace de 100 mètres carrés dédié aux circuits courts. Ces deux mondes que tout semblait pourtant opposer ont tout intérêt à se rapprocher, confirment les experts de la distribution alimentaire. Car les circuits courts restent très chronophages et donc coûteux pour les agriculteurs, comme pour les consommateurs. Les initiatives d’Invivo, d’Uneal ou de Bienvenue à la ferme montrent que le monde agricole l’a bien compris.

Dès l’annonce du nouveau confinement, Système U a invité « tous les producteurs qui voient leurs débouchés s’amoindrir en raison de la fermeture des commerces à prendre attache localement avec les magasins qui demeurent à leur disposition pour étudier les possibilités d’écouler leur marchandise ».