Quelques opportunités, et beaucoup d’incertitudes pour la filière apicole

Difficile pour l’heure d’évaluer toutes les conséquences du coronavirus pour la filière apicole, entre la fermeture de marchés, et une activité freinée par le confinement. Si les points d’inquiétude sont nombreux, la crise pourrait cependant renforcer l’intérêt des consommateurs pour ces produits à l’image saine.

Du côté des conditionneurs, si la demande de la grande distribution semble plus soutenue, les chiffres précis manquent encore. David Besacier, président du Syndicat français des miels (SFM), estime, à titre d’exemple, que son entreprise a vu ses commandes augmenter de « 7 à 8 % ».