Relance : pour les amidonniers, l’enveloppe des protéines est insuffisante

Les amidonniers souhaitent que l’enveloppe de 100 M€ pour les protéines végétales prévue par le plan de relance soit augmentée, pour pouvoir s’investir davantage dans ce domaine, ont-ils indiqué à leur assemblée générale le 30 septembre. L’Union des syndicats des industries des produits amylacés (Usipa), qui représente l’amidonnerie, « s’interroge sur les moyens financiers mis au service des protéines végétales et demande que l’enveloppe de 100 M€ soit augmentée, compte tenu de la diversité des missions que cette stratégie devra remplir ».