SDHI : la pression s’intensifie autour de l’Anses

24.01.2020 - 08:00
-
IL
-
Les chercheurs à l’origine de l’alerte sur les SDHI et l’Anses continuent de s’affronter par le biais de tribunes et de prises de parole sur le thème des SDHI. Alors que les chercheurs estiment que les substances actives présentent un risque grave, l’agence dénonce un manque de données.

C’est cette fois dans le Monde que Paule Bénit et Pierre Rustin ont publié leur tribune. Et les mots sont forts : « grande inquiétude », « déni scientifique », ou « catastrophe sanitaire ». Soutenus par 450 autres chercheurs d’institutions diverses, les chercheurs de l’Inserm, continuent de demander, sur la base de leurs recherches concernant les maladies liées aux mitochondries, le retrait des produits à base de SDHI, au nom du principe de précaution.

Mots-clés