Lait

Toujours de profonds désaccords sur l'après-quotas

A la demande de la Commission européenne, les Etats membres ont commencé à discuter de l'après-quotas laitier et de la nécessité, ou non, de prévoir de nouvelles dispositions pour encadrer le secteur. Comme souvent sur ce dossier, deux camps s'affrontent. La suggestion de la Commission de ne pas soutenir en période de crise les producteurs qui auraient perturbé le marché ne semble pas emporter l'adhésion des États membres.

COMME l'avait demandé la Commission européenne, les États membres ont entamé, le 3 mars, des travaux au sein du Comité spécial agricole (CSA) sur l'après-quotas laitiers (1). Deux questions se posent : les outils mis en place dans le cadre du paquet lait entré en vigueur en 2012 sont-ils suffisants ? Et si ce n'est pas le cas, quelles mesures nouvelles pourraient voir le jour ?