Travail détaché : les enjeux du procès de Terra Fecundis

Xavier Remongin
Fraude au travail détaché et délit de marchandage de main-d’œuvre agricole. Tels sont les faits reprochés à l’entreprise de travail temporaire espagnole Terra Fecundis, dont le procès se déroule cette semaine à Marseille. Une date de délibéré devrait être fixée ce vendredi.

Très attendu depuis plus d’un an, après deux reports dus à la crise sanitaire, le plus grand procès de l’histoire du travail détaché en agriculture a débuté le 17 mai devant la 6e chambre bis du tribunal correctionnel de Marseille. En ligne de mire : l’entreprise de travail temporaire (ETT) espagnole Terra Fecundis qui amène chaque année en France des milliers de travailleurs intérimaires agricoles d’origine latino-américaine, maghrébine et subsaharienne.

Mots-clés