Trop de vin à la distillation, la filière prend une mesure d’urgence

10.07.2020 - 08:00
-
MN
-
Devant l’afflux des volumes de vin présentés par les viticulteurs, les coopératives et les négociants, la filière a décidé d’appliquer un coefficient pour que chaque opérateur ait une partie de l’aide prévue, a indiqué FranceAgriMer le lendemain de son conseil viticole et cidricole du 8 juillet. Cela en attendant une rallonge de l’enveloppe, que demande la profession. Et en attendant aussi les modalités de l’aide au stockage privé.

Les demandes des viticulteurs pour distiller du vin explosant le cadre financier prévu de 155 M€, la filière a pris une mesure d’urgence, lors du conseil spécialisé viticole de FranceAgriMer le 8 juillet. Elle a décidé d’appliquer un coefficient pour limiter les volumes qui seront aidés lorsqu’ils sont présentés à la distillation par les viticulteurs, les coopératives et les négociants. Ce coefficient stabilisateur a été calculé à 58,33 %, a indiqué Didier Josso, délégué de la filière viticole et cidricole à FranceAgriMer.

Mots-clés