Une pétition pour soutenir le réseau

La pétition lancée par le réseau Sauvons les semences paysannes rencontre un franc succès depuis le début septembre. « Nous avons collecté 12 000 signatures sans compter tous les signataires sur internet », se réjouit Guy Kastler, agriculteur biologique et président du réseau. Selon lui, les contrôles des SRPV dans les exploitations ont diminué depuis son lancement.

« Le Gnis (groupement national interprofessionel des semences), des parlementaires et des chercheurs ont pris contact avec nous », souligne-t-il.