Une visite présidentielle marquée par les inquiétudes des producteurs de fruits et de légumes

En raison du retard, Nicolas Sarkozy, pourtant très attendu par les producteurs de fruits et de légumes, ne s’est finalement pas rendu sur leurs stands au cours de son passage, samedi 25 février, sur le Salon international de l’agriculture. Aussi ce sont eux qui sont venus jusqu’à lui – l’un des moments marquants de la visite. Car après une première partie plutôt détendue en présence des éleveurs, ce sont des interpellations plus soutenues que l’on a pu entendre lors de sa rencontre, entre deux pavillons, avec les maraîchers et les arboriculteurs.