Vignes : épisode de gel aggravé par le débourrement et l'humidité

L’épisode de gel qui a sévi en France avec trois nuits de gelées (5-6 avril, 6-7 avril, 7-8 avril) a fait des dégâts sur les vignes qui ont atteint le stade du débourrement (début du cycle végétatif, quand les bourgeons s’ouvrent), dans les régions où l’humidité s’est conjuguée au froid, indiquait-on à l’Institut français de la vigne et du vin (IFV) le 7 avril. Ce croisement de températures négatives et d’un taux d’humidité en hausse a été constaté en Pays de Loire, Bourgogne, Champagne, Alsace et Jura, du fait des chutes de pluie et de neige le 6 avril.