Vignes : la préfecture demande le libre accès à la prospection du gaz de schistes (Languedoc)

Des viticulteurs du Languedoc-Roussillon ont reçu de leur préfecture des lettres leur demandant de laisser libre l’accès de leurs parcelles aux engins de prospection pour les gaz de schiste sitôt les vendanges terminées, écrit la Confédération paysanne dans un communiqué du 22 septembre. « D’autre part, Total vient de communiquer sur de soi-disant nouvelles méthodes d’exploitation des gaz de schiste excluant la fracturation hydraulique interdite par la loi de juin 2011 », observe le syndicat.