Vin et société monte au créneau

«Halte à la désinformation ! », réagit Vin et société dans un communiqué le 19 février. L'association conteste les préconisations de l'Inca (Institut national du cancer) qui « vont à l'encontre des recommandations nationales et internationales ». Selon celles-ci (rapports de l'Organisation mondiale de la santé), les effets néfastes d'une consommation excessive et déraisonnée d'alcool est avéré, mais l'effet protecteur de l'alcool sur les maladies cardiovasculaires est pris en compte.