Vin rosé: l’Italie, concurrent redouté du vignoble provençal

14.02.2020 - 08:00
-
MN
-
Selon le Conseil interprofessionnel des vins de Provence (CIVP), le vignoble provençal a plus à redouter de son concurrent italien sur le marché mondial du rosé que l’Espagne, qui est pourtant devenue en moins de douze ans le premier exportateur mondial en volume, et de loin, mais avec du rosé d’entrée de gamme.

Paradoxalement, c’est l’Italie, dont la production de rosé a chuté entre 2011 et 2013, sans vraiment s’en relever, que le vignoble provençal regarde comme un concurrent à suivre, et non pas l’Espagne, qui est le premier exportateur mondial, avec 40 % des volumes. L’Espagne occupe 39 % des parts de marché du rosé, la France 14 % et l’Italie 13 % seulement, a révélé l’observatoire mondial du rosé présenté par le CIVP et FranceAgriMer. L’Espagne a progressé de 12 points sur les parts d’exportation en volume depuis 2008.