Daniel Chevreul (Terra Lacta) : « Nous investissons 8 M€ pour construire une nouvelle usine près de Limoges »

29.09.2021 - 16:43
-
Propos recueillis par Cyril Bonnel
-
Daniel Chevreul (Terra Lacta) : « Nous investissons 8 M€ pour construire une nouvelle usine près de Limoges »
? Terra Lacta ? Terra Lacta
Habituellement très discrète, la coopérative laitière Terra Lacta basée à Surgères, en Charente-Maritime, prend la parole. Il faut dire que son actualité est des plus riches. Ces derniers mois, elle vient de décider la construction d’une nouvelle laiterie près de Limoges, qui va lui permettre de produire des volumes supplémentaires nécessaires à l’essor de ses jeunes marques Les Fayes, Le Petit Vendéen et le Petit Auvergnat. Cette stratégie de développement de marques propres régionales s’accompagne d’une première croissance externe : début septembre, Terra Lacta annonçait ainsi l’acquisition du fabricant de produits laitiers apéritifs Fromacœur, une PME innovante. Ce qui permet surtout à Terra Lacta d’étendre son savoir-faire à un nouveau marché en plein essor : le snacking salé, très apprécié au moment de l’apéritif. Enfin, la coopérative a connu un changement de taille avec l’arrivée en avril de Daniel Chevreul comme directeur général. Cet ancien de Savencia connaît bien les problématiques laitières, mais aussi Terra Lacta. Les adhérents fournissent une part de leur lait à Savencia et la coopérative est au capital des fromageries Lescure dont 51 % sont détenus par Savencia.

Terra Lacta vient de faire l’acquisition de Fromacœur, spécialiste du snacking à base de fromage. Quelles sont les raisons de cette acquisition ?

L’acquisition de Fromacœur répond à beaucoup de nos exigences : il s’agit d’une entreprise située dans notre région, à Ruffec, qui offre un débouché au lait de nos adhérents et qui nous permet d’être présents sur un nouveau marché, le snacking, lequel est en croissance constante.