Bras de fer entre Saint Louis Sucre et les betteraviers en OP

Avant le 10 janvier, tout planteur doit exprimer « de manière non équivoque » auprès de Saint Louis Sucre sa volonté de lui livrer des betteraves de la récolte 2020. Tel est le message envoyé par l’industriel, en lettre recommandée, aux producteurs de la sucrerie d’Etrépagny (Eure). Deux autres dates butoirs, au 30 octobre, puis au 30 novembre, leur avaient précédemment été indiquées pour qu’ils signent les propositions de contrats individuels.