Coronavirus

Bruxelles répond à l'urgence avec des moyens limités

24.04.2020 - 08:00
-
(AG)
-
Sous pression, la Commission européenne a fini par présenter un paquet de mesures d’urgence pour intervenir sur les marchés agricoles les plus affectés par l’épidémie de coronavirus. Au programme : des soutiens au stockage privé de produits laitiers et – c’est plus inédit – de viande, d’un budget évalué à 88,5 millions €, des dérogations aux règles de la concurrence dans les secteurs du lait, de l’horticulture et des pommes de terre, et des souplesses accordées dans les programmes nationaux des filières les plus touchées permettant notamment la distillation de crise pour le vin. Ces mesures devraient entrer en vigueur rapidement. Mais déjà se pose la question des moyens mis en œuvre pour les porter. Très peu d’argent frais – si ce n’est pour le stockage privé – est mis sur la table.

Pressée de toute part, recevant un flot ininterrompu de lettres – des États membres, d’eurodéputés et d’organisations professionnelles européennes ou nationales – depuis des semaines, pour lui demander d’agir, la Commission européenne a fini par céder.