Promotion des produits agricoles

Bruxelles veut améliorer les programmes européens de promotion

Rendre plus cohérentes et plus efficaces les actions de promotion et d’information en faveur des produits agricoles qui sont cofinancées par l’UE : tel est l’objectif de la communication que la Commission européenne devait adopter formellement le 30 mars, sur la base du projet soumis par ses services (1). Une proposition législative sera soumise avant la fin de l’année par la Commission, qui précise que les actions au profit des marchés locaux et des circuits d’approvisionnement courts seront couverts par les programmes de développement rural et exclues du futur régime de promotion. La communication est en revanche très discrète sur l’aspect budgétaire du dossier.
«Le succès de l’agriculture européenne dépendra de sa capacité d’accroître ses parts de marché », alors que ce dernier « évolue de plus en plus vite » et que « l’offre doit s’adapter à une demande qui peut changer radicalement et en peu de temps, notamment en cas de perte de confiance des consommateurs », constate la Commission de Bruxelles dans sa communication sur « La promotion et l’information en faveur des produits agricoles : une stratégie à forte valeur ajoutée européenne pour promouvoir les saveurs de l’Europe ».
En place depuis 2000, le régime de pr