Carbone : lancement d’un programme européen de rémunération en grandes cultures

Avec un prix minimal de 27,50 euros la tonne de carbone, Soil Capital souhaite « rémunérer les pratiques qui réduisent les émissions de carbone, soit des pratiques qui en séquestrent déjà », comme l’a expliqué Chuck de Liedekerke, l’un des cofondateurs de l’entreprise lors d’une conférence de presse le 24 septembre. Les producteurs volontaires sont audités sur la base de l’outil Cool Farm Tool, développé par des universités européennes.

Mots-clés