Guillaume Garot et Dominique Potier, députés

« Certains modes de production fabriquent du risque »

17.04.2020 - 08:00
-
Propos recueillis par Ivan Logvenoff
-
Guillaume Garot, député de la Mayenne et ancien ministre délégué à l’Agroalimentaire, et Dominique Potier, député de Meurthe-et-Moselle, ont signé, aux côtés de plusieurs élus socialistes, une tribune dans le quotidien Libération, en présentant leurs pistes « pour une agriculture et une alimentation du XXIe siècle » à l’issue de la crise du coronavirus. Ils détaillent pour Agra Presse les transformations qu’ils envisagent demain dans le secteur.

Qu’est-ce que le coronavirus nous montre, selon vous, de notre secteur alimentaire ?

Dominique Potier : Le coronavirus a créé une prise de conscience dans notre pays : la chaîne alimentaire a tenu grâce au courage des paysans, des transformateurs, des caissières et des magasiniers. Mais on a découvert par là même l’extrême dépendance de notre alimentation à notre interdépendance planétaire.