Chute des prix du sucre : les betteraviers souhaitent l’activation de clauses de sauvegarde

Des mesures pour « limiter l’impact d’importations (de sucre) bradées » ont été réclamées auprès du ministère de l’Agriculture et de la Commission européenne, a indiqué le 1er avril la CGB (planteurs de betteraves) dans un message vidéo. Il s’agit de mettre en place des clauses de sauvegarde, par exemple avec des droits de douane minimum sur les importations prévues dans les accords de libre-échange, ou même en suspendant ces importations.