Commerce mondial de porc : en 2020, l’appétit chinois n’a pas souffert de la pandémie

Covid-19 ou pas, la Chine a été, une nouvelle fois en 2020, un véritable " aspirateur " à viande de porc. Le premier producteur et consommateur mondial a importé « plus de la moitié des volumes échangés dans le monde », rapporte l’Ifip (Institut du porc) dans une récente étude (1). Depuis l’arrivée de la peste porcine africaine (PPA) en 2018, ses importations de produits porcins ont « plus que doublé » pour atteindre en 2020 plus de 5,7 Mt (12,1 Mrd€). « L’Espagne est devenue son principal fournisseur, suivie par les États-Unis », remarque l’Ifip.