Contractualisation : le pouvoir aux producteurs regroupés

13.10.2017 - 08:00
-
La rédaction d’Agra
-
La première des annonces d’Emmanuel Macron a porté sur une rénovation de la contractualisation. Le président de la République veut bien donner le pouvoir aux agriculteurs, à condition qu’ils se regroupent. Un système qui fonctionne déjà dans certaines filières.

« La première » des décisions qu’Emmanuel Macron souhaite acter est « la mise en place d’une contractualisation rénovée », a-t-il affirmé le 11 octobre. Proposés par les agriculteurs, et non plus par les industriels, ces contrats – que le président de la République souhaite pluriannuels (entre 3 et 5 ans) pour avoir une visibilité suffisante – définiront des prix sur la base des coûts de production. « Nous modifierons la loi pour inverser cette construction du prix », a expliqué Emmanuel Macron.