Contrats tripartites : des industriels jugés frileux

09.04.2021 - 11:03
-
AJ
-

« Quand nous avons monté la tripartite avec Ch’ti Porc, aucun industriel français n’était partant », peste Michel Biero, patron de Lidl France. « Nous travaillons avec un industriel belge avec qui nous travaillions déjà. Dans la région, personne ne pouvait abattre et transformer nos cochons », confirme Benjamin Dennequin, adhérent au groupement des producteurs de porcs des monts de Flandres qui commercialise ses produits sous la marque Ch’ti porc dans le cadre d’un contrat tripartite avec Lidl.