Déçus par Denormandie, les acteurs de la bio frappent à d’autres portes

À l’occasion d’une manifestation le 2 juin, les agriculteurs biologiques et leurs soutiens ont rappelé leur déception face à la déclinaison française de la future Pac, continuant de déplorer le manque d’écoute de Julien Denormandie. Tous envisagent de frapper à d’autres portes, de l’Elysée à la Commission européenne, en passant par d’autres ministères.

Sous le mot d’ordre « la bio à poil », la Fnab est parvenue à réunir le 2 juin une grosse centaine de personnes sur l’esplanade des Invalides. Des producteurs bio dans le plus simple appareil, mais également des militants de Greenpeace, des représentants de la Confédération paysanne, des distributeurs comme Biocoop, ou encore des élus de la gauche écologiste comme le député Dominique Pothier (PS, Meurthe-et-Moselle), le sénateur Guillaume Gontard (EELV, Isère), ou le député européen Yannick Jadot.

Mots-clés